La septième édition de la Semaine du Son se déroulera du 30 janvier au 5 février 2017.

La Semaine du Son de Bruxelles s’inscrit dans un mouvement international soucieux de faire découvrir au grand public le son dans tous les aspects et à sensibiliser tous les acteurs de la société à l’importance de la qualité de l’environnement sonore. Après l’édition de Paris et avant celle de Bucarest, la Semaine du Son de Bruxelles organise une série d’événements liés au son dans divers lieux bruxellois tels que Flagey, La CENTRALE for Contemporary art, la Salle Gothique de l’Hôtel de ville, le Musée des Instruments de musique…

Voir le programme.

sds-france       halolalune-logo-300dpi-cmyk-de-base      prom125_akcess_label-2015

Cette semaine de manifestations se caractérise par son approche transversale dans le domaine de la création, la musique avec Walter Hus, invité d’honneur de cette édition Didier Laloy, Cathy Adams, la musique et la poésie avec une création mondiale du compositeur Marc Galo et la participation de l’écrivain, poète Ben Okri et une installation de Ingrid von Wantoch Rekowski avec Ana Maria Rodriguez, la diffusion (le multicanal avec des pièces radiophoniques de France, Belgique, Roumanie), l’environnement (le Field recording et un concours), le rapport entre son et image (avec la sonorisation d’un film muet et une immersion dans le cinéma 360°) et la santé auditive: niveaux sonores, nouvelle législation bruxelloise en devenir et une initiative de la Semaine du Son, le ~ Label 90 dB Concert ~ qui permet d’écouter un concert, à un niveau sonore agréable et sans danger pour la santé… L’aspect participatif est une des priorités de la Semaine du Son afin d’attirer un large public à une fête de la connaissance et des pratiques du son, part invisible de notre environnement.

Toutes les activités sont gratuites.

~ LABEL 90 dB Concert ~ de la Semaine du Son de Bruxelles

label-90dba-final-2
Nous proposons aux salles, aux organisateurs de concerts aux musiciens et orchestres, de s’engager, sur base volontaire, à l’occasion de leurs concerts, à ne pas dépasser les niveaux moyens compatibles avec le respect de nos oreilles. Cela permet d’exclure tout risque sanitaire, sans devoir se soumettre au port de bouchons.

Un logo, propriété de la Semaine du Son de Bruxelles est fourni aux organisateurs de concerts afin de signaler cet engagement à leurs publics.

Présenté lors de la 6ème édition de la semaine du Son, répondant aux normes du monde du travail, c’est un chiffre proche de la norme ISO d’application en EU, qui exclut tout risque sanitaire. Il permet une écoute sans moyens de protection tel que des bouchons et à un niveau confortable. Ce label, subsidié par la Région de Bruxelles-Capitale, est un dispositif complémentaire à la future législation bruxelloise en la matière, destiné à soutenir les initiatives volontaristes qui vont au-delà des pratiques actuelles dans la majorité des concerts.

Diverses mesures et expériences ont été effectuées tout au long de l’année 2016. Des concerts en salle, en plein air, des salles de cinéma ont fait l’objet d’études menées par la Semaine du Son, soit en tant que sonorisateur ou régisseur, soit à la demande de structure telle que l’ULB, soit encore en tant que spectateur, avec l’accord des salles et artistes. Les mesures ont également débouché sur un reportage radio RTBF diffusé par VivaCité à propos du niveau du son dans les salles de cinéma.

2017 sera l’année du déploiement du label, en partenariat avec les salles ou encore plus directement les artistes afin de leur proposer une labellisation de leurs concerts dans leur communication.

Cette expérience, un bilan chiffré, le projet de contrat, des perspectives pour 2017, les habitudes et évolutions technologique que le label et la législation entraîneront plus que probablement sont présentées publiquement au Botanique lors de cette édition. Ce sera aussi l’occasion de participer à une expérience en temps réel à la diffusion de musique à divers niveaux sonores. Cf. Lundi 30 janvier au Bota.

Pourquoi 90 dB(A) ?

L’Union Européenne impose aux monde du travail une norme ISO pour les activités professionnelles : 80 dB(A) pendant 8h, 83 dB(A) pendant 4h, 86 dB(A) pendant 2h ou encore 89 dB(A) pendant 1h.
Sachant que les amateurs de musiques vivantes amplifiées sont aussi parfois des amateurs de discothèques, d’écoute avec baladeur, des pratiquants de sports bruyants et peuvent travailler dans des environnements atteignant la norme ISO, ils sont susceptibles de cumuler ces moments de niveaux importants tout au long d’une journée. Mais ce cumul ne dépassera généralement pas la norme ISO.
Notre label a retenu le chiffre de 90 dB(A) et, plus précisément, 90 dB LAeq60 pour des concerts de moins de 2 heures.
Cela signifie donc que la dernière heure du concert (hors entracte) ne dépasse pas 90 dB(A) en moyenne, c’est-à-dire que des pointes compensées par des moments plus calmes sont donc possibles.

En pratique

Les événements qui s’engagent à respecter cette limite seront labellisés grâce à une convention signée avec la Semaine du Son de Bruxelles.
Un premier concert test fera l’objet de mesures. Si cet essai est concluant, dès le 2ème concert, le label pourra être utilisé.

TOUS LES CONCERTS DE LA SEMAINE DU SON SONT LABELLISÉS ~ LABEL 90 dB Concert ~

DEPUIS 2011, la Semaine du Son vous a proposé, dans divers lieux bruxellois, une série d’événements liés au sonore afin d’initier le public à une meilleure connaissance du son et de sensibiliser tous les acteurs de la société à l’importance de la qualité de l’environnement sonore.
Cette semaine de manifestations sur les questions liées au son se singularise par une approche transversale : une réflexion ouverte, informative, ludique et didactique dans le domaine de la création (les écritures du sonore, la musique, la radio, le cinéma, les installations vidéo…), de la diffusion (qualité, moyens et formes de diffusion, les supports…), de l’environnement, notamment le Field Recording (les sons de la ville et de la forêt…) et de la santé auditive (niveaux sonores, santé auditive, subjectivité des sons…).
Une fête de la connaissance et des pratiques du son, une occasion de comprendre cette part lumineuse et invisible de notre environnement qu’est le son. L’aspect participatif est une des priorités de la Semaine du Son afin d’attirer un nouveau public et de lui proposer une série d’activités de découverte. Toutes les activités de la Semaine du Son sont gratuites !

2015-09-06 15.04.12

Dès la première édition, nous avions à cœur de toucher un public non averti pour partager avec eux les passions des artistes et des intervenants que nous sollicitons. Nous invitions les artistes à sortir de leur cadre habituel de représentation et à proposer au public un moment d’échange et de partage, de leur proposer des clefs d’écoute ou de soulever le voile de l’envers du décor. Ce fut pour beaucoup l’occasion de superbes découvertes et rencontres.

Nos ateliers-découvertes pour lesquels nous nous efforçons d’amener un public de non-initiés à expérimenter des pratiques artistiques inconnues et hâtivement jugées inaccessibles, développent auprès de notre public de nouveaux centres d’intérêt, voire des passions qui peuvent se développer dans un cadre inattendu ou révèlent parfois des talents cachés chez un public de tout âge.

2012_01_24_IMG_0521

La Semaine du Son, grande lauréate du prix aKCess 2015 et du prix du Public !
Sur 43 projets éligibles, c’est La Semaine du Son de Bruxelles qui a remporté cette année à la fois le Prix aKCess 2015 et le Prix du Public.

cliquez ici

prom125_akcess_label-2015

* * *

Petit retour sur nos brochures 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016 ainsi que sur notre revue de presse
sds-revue-de-presse-dwvdk-persartikels-2011-2016

 

Petit retour sur les temps forts de 2016 : Photos 2016 et revue-de-presse-2016

Petit retour sur les temps forts de 2014 : Photos 2014 et Coupures de presse 2014

Retrouvez-nous aussi aussi sur Facebook et Twitter !

Évènements / Evenementen